Sommaire forêt  

Les essences principales objectif à long terme figurent sur la carte des stations. Leur répartition ainsi que les critères optimaux d'exploitation sont résumées dans le tableau ci-après :

L'évolution du pourcentage des essences principales devrait être la suivante :

Essences de reboisement. - Provenance.

Pour les essences utilisées en plantation ou complément de régénération naturelle, les provenances recommandées sont les suivantes :

4.3.3 Détermination de l'effort de régénération.

Surface à régénérer d'équilibre.

Elle est calculée à partir de la surface de chacun des étages de végétation, auquel on affecte l'âge d'exploitabilité de l'essence-objectif respective.

Scol Str Smon Ssup

se = —— + —— + —— + ——

Dp.s Dmel Ds.p Ds.p

76,26 ha 59,21 ha 231,65 ha 167,91 ha

se = ———— + ———— + ———— + ————

160 100 120 140

se = 4,20 ha par an

se = 84,0 ha pour 20 ans

Histogramme des classes d'âge.

Surface à régénérer maximum théorique.

Les peuplements les plus âgés sont loin d'atteindre l'âge limite acceptable préconisé par les Orlam pour les différentes essences-objectif. Leur durée de survie est très supérieure à la durée d'application de l'aménagement. Il n'y a donc pas lieu de calculer une surface à régénérer maximum théorique.

Surface à régénérer minimum théorique.

Le calcul de l'âge d'exploitabilité moyen, analogue à celui de la surface à régénérer d'équilibre, nous donne un résultat voisin de 130 ans. Nous prendrons comme surface disponible pour la première période celle couverte de bois âgés de plus de 110 ans, soit 44,99 ha de plus de 120 ans, et la moitié des 67,89 ha de bois de 100 à 120 ans (voir histogramme des classes d'âge).

sd = 78,93 ha

Surface retenue.

Les deux valeurs calculées se et sd sont assez voisines. Nous retiendrons une valeurs arrondie comprise entre ces deux valeurs:

sr = 80 hectares

Cette surface sera trouvée principalement dans le groupe de régénération (s = 72 ha), mais également dans le groupe de protection (8 ha, voir plus bas)

4.3.4 Classement des unités de gestion.

Groupe de régénération.

Le groupe de régénération (S = 148,17 ha) comprend:

On distinguera:

Groupe d'amélioration.

Sous-Groupe de préparation.

Le groupe de préparation comprend des parcelles fermées qui arriveront à maturité à la fin de l'aménagement et qui n'ont pas encore leur place dans le groupe de régénération.:

Sous-Groupes d'amélioration et de jeunesse.

Les autres parcelles de production sont classées en amélioration dès lors que l'on peut y pratiquer des coupes d'éclaircie rentables, ou en jeunesse si elles sont encore au stade des nettoiements, dépressages ou premières éclaircies déficitaires.

Sous-Groupe de protection.

Ce groupe comprend des parcelles pour lesquels l'objectif de protection prime l'objectif de production:

Ce groupe, d'une superficie de 49,87 ha fera l'objet d'un traitement en futaie irrégulière. Des coupes de rajeunissement seraient nécessaires sur environ 8 hectares.

Classement des unités de gestion.

Sommaire forêt    

5 PROGRAMME D'ACTIONS.

5.1 DISPOSITIONS CONCERNANT LE FONCIER.

Les travaux de remise en état du bornage et des limites périmétrales, démarrés en 1994 devront être poursuivis.

5.2 PROGRAMME D'ACTIONS.

5.2.1 Opérations sylvicoles : Coupes.

5.2.1.1 Programme d'assiette des coupes.

Groupe de régénération

Les coupes de régénération sont périodiques et assises par contenance à la rotation de 6 ans. Après la première rotation, le gestionnaire aura la possibilité d'effectuer un passage supplémentaire à mi-période si le besoin s'en fait sentir (par ex.: mise en lumière rapide de semis d' essences de lumière, ou nécessité d'étaler les récoltes dans des parcelles à forte sensibilité paysagère).

La surface moyenne parcourue annuellement en début d'aménagement est de 24,7 hectares.

La possibilité - volume est indicative et fixée à 2 500 m3.

Groupe d'amélioration

Les coupes d'amélioration sont périodiques et leur ordre de passage figure dans le tableau ci-dessous:

Le volume présumé réalisable annuellement est le suivant:

5.2.1.1 Règles de culture.

Règles générales.

On appliquera les Guides de Sylviculture "Sapinières" réalisés par le Service d'Appui Technique de la Direction Régionale Alsace de l'ONF. (voir annexes)

Règles particulières.

Dans les parcelles du groupe de régénération situées à proximité du village (3 à 5) ou du Petit-Ballon 35 à 38), on gardera à l'esprit l'importance paysagère de la forêt et le martelage des coupes secondaires et définitives devra prendre en compte l'impact paysager.

Dans les parcelles classées en protection, l'irrégularisation des peuplements et le mélange des essences sera systématiquement recherché.

Dans toutes les parcelles du Steinberg (28 à 38), on appliquera les "Recommandations pour la Protection Active du Grand Tétras dans le Massif des Vosges", appelées également "directive Tétras". (voir annexes)

5.2.2 Opérations sylvicoles : Travaux.

Pour les essences utilisées en plantation ou complément de régénération naturelle, les provenances recommandées sont les suivantes :

5.2.3 Autres opérations en faveur du maintien de la biodiversité.

Dans les parcelles du groupe de protection, on pourra réaliser des trouées à myrtilles en vue de l'amélioration du biotope pour la faune sauvage et le grand tétras en particulier. (voir également la "directive Tétras" en annexe)

5.2.4 Gestion de l'équilibre faune/flore - Chasse.

La réalisation des objectifs de l'aménagement en matière de régénération n'est envisageable qu'après un retour à l'équilibre sylvo-cynégétique.

Cela suppose une augmentation des plans de chasse jusqu'à stabilisation du cheptel à un niveau de 8 équivalents-chevreuils aux 100 hectares, chiffre qui pourrait aller jusqu'à 12 en créant des prairies ou cultures à gibier adaptées (l'apport d'aliments glucidiques ne pouvant pas augmenter la capacité d'accueil du territoire).

Une surface de 5 ha soit environ 1% de la forêt pourrait y être consacrée.

Le maintien de la surdensité actuelle rendrait illusoires les efforts faits en matière de régénération naturelle du sapin et conduirait à un surcoût important du fait de l'obligation de procéder par régénération artificielle avec protection.

5.2.5 Dispositions en faveur de l'accueil du public et actions de communication.

La Forêt de Breitenbach est bien équipée en sentiers balisés, bancs et aires de pique-nique. Des équipements complémentaires, notamment des panneaux d'information du public sur la forêt et l'environnement, sont en cours de réalisation, avec le concours financier du Conseil Général du Haut-Rhin.

La route forestière du Petit-Ballon mériterait une réfection généralisée, mais le financement reste à trouver.

5.2.6 Dispositions en faveur des paysages.

Il serait souhaitable d'étudier la faisabilité de travaux visant à améliorer l'aspect de la parcelle 33 qui a fait l'objet de coupes rases suivies de plantation sur plus de 20 hectares d'un seul tenant entre 1975 et 1987

5.3 Dispositions concernant l'équipement général de la forêt.

Le réseau de chemins accessibles aux grumiers est suffisamment dense, mais demande à être adapté aux nouveaux modes de transport, principalement aux semi-remorques nécessitant des places de manoeuvre plus importantes que celles existantes.

On se contentera donc d'améliorer l'existant par des élargissements ponctuels, des créations de places de dépôt et de retournement et la modification de certains tronçons permettant de supprimer des passages raides et d'un entretien coûteux.

Le réseau de pistes est actuellement satisfaisant, mais l'intensification de la sylviculture dans les jeunes peuplements et le passage à une sylviculture moins régulière et plus mélangée devront s'accompagner d'une densification du réseau de pistes de débardage.

SOMMAIRE   FORET    


6 BILAN ECONOMIQUE ET FINANCIER.

6.1 RECOLTES ESCOMPTEES POUR L'AVENIR ET RECOLTES PASSEES.

Les "Fiches de Prévision de Récolte" détaillent les volumes moyens annuels récoltés pendant les 20 dernières années ainsi que les volumes présumés réalisables pendant la durée du nouvel aménagement. Ces volumes sont des volumes commerciaux.

On constate une augmentation sensible des prévisions de récolte. Ceci est dû:

6.2 REVENUS PREVISIBLES ET REVENUS PASSES (ANNUELS).

La "Fiche des Revenus" fait apparaître une hausse des revenus bruts par rapport à ceux des 5 années passées, hausse liée à l'augmentation du volume récolté.

Le revenu de la chasse est actuellement de 170 Frs/Ha pour l'ensemble des lots.

6.3 DEPENSES PREVISIBLES ET DEPENSES PASSEES (ANNUELLES) POUR TRAVAUX.

La "Fiche de Dépenses" récapitule les dépenses prévisibles pour les travaux, hors exploitation.

Le coût des régénération a été calculé sur la base des normes de travaux jointes en annexe et affectées à des surfaces moyennes annuelles correspondant aux différentes stations rencontrées dans le groupe de régénération.

Le coût d'entretien des peuplements inclus le coût des dépressages et d'un élagage partiel pour être conforme à l'objectif de production de bois de qualité.

Le niveau des dépenses prévisibles, de l'ordre de 300 F à l'hectare, est nettement supérieur à celui des dépenses passées, qui était de 120 F à l'hectare. Ceci est dû:

Sommaire forêt