SOMMAIRE   FORET  

2. ANALYSE DES BESOINS ECONOMIQUES ET SOCIAUX.

2.1 Production ligneuse

La Forêt de Breitenbach produit surtout des grumes résineuses de qualité moyenne.

Les coupes de feuillus font l'objet de tris permettant de vendre les plus belles grumes à des scieurs ou négociants locaux, le reste étant vendu en bois de chauffage aux habitants du village.

Les coupes sont généralement vendues après façonnage par les Bûcherons communaux ou indépendants, et après débardage par les entreprises de débardage locales. Quelques rares coupes de petits bois de faible valeur sont vendues sur pied à des particuliers.

Un chantier a été éxécuté en 1994 par une entreprise équipée d'une machine intégrée abatteuse - ébrancheuse-billonneuse. Ce type d'exploitation mécanisée ne pourra que peu s'étendre compte-tenu du relief de la forêt.

Les prix moyen obtenus en 1995 sont les suivants:

2.2 Autres productions

La forêt de Breitenbach abrite les captages de sources alimentant en eau potable le village de Breitenbach.

2.3 Activités cynégétiques.

La Forêt est incluse dans 3 lots de chasse totalisant 1312 ha ,couvrant tout le ban communal de Breitenbach ainsi que des parties des bans de Sondernach et Metzeral. Ces lots sont loués par bail de neuf ans.

En 1996, l'ensemble des lots a été adjugé pour la somme de 170 F/ha/an

La chasse se pratique de façon individuelle (affût et approche) ou collective (3 à 4 battues par an).

Le plan de chasse moyen des 6 dernières années est de 6 cerfs (et biches) et de 66 chevreuils (et chevrettes).Le taux de réalisation est de 10% pour les cerfs (2 biches et 1 faon tirés en 6 ans) et est inconnu pour le chevreuil (le taux de 95% annoncé par les chasseurs est invérifiable).

2.4 Activités piscicoles.

L'activité piscicole se limite à la pêche dans l'Ostenbach (limite 7/10 et 10/11) sur environ 500 mètres et dans le Landersbach (limite 36/38) sur environ 200mètres. Ce sont des torrents de montagne à débit variable, dans lesquels on trouve quelques truites "fario". Il sont classés en 1ère catégorie. La pêche est concédée à l'APP de Munster.

2.5 Activités pastorales

Il n'existe pas de concession de pâturage en forêts.

2.6 Accueil du public

Panneau d'information sur la Place du Monument aux Morts

Comme toutes les forêts des Vosges Haut-Rhinoises, la Forêt de Breitenbach est fréquentée par de nombreux touristes, adeptes de la marche en montagne ou clients des fermes-auberges. Aux traditionnels randonneurs utilisant les sentiers balisés et entretenus par le Club Vosgien sont venus se rajouter ces dernières années un certains nombre de cavaliers, mais surtout les "Vététistes", adeptes du VTT (Vélo tout terrain), utilisant les itinéraires prévus à cet effet, mais aussi les sentiers, ce qui n'est pas sans poser parfois des problèmes de cohabitation avec les autres usagers (promeneurs, chasseurs).

Ensemble table-bancs sur l'Ilienkopf lieudit "Flugplatz

La Commune a fait des efforts importants en matière d'équipements d'accueil du public en forêt, surtout en installant des aires de pique-nique régulièrement entretenues par le personnel communal et en rénovant la signalisation en forêt.

2.7 Paysages.

L'essentiel de la forêt de Breitenbach se situe dans le Massif du Petit-Ballon. Les paysages reflètent bien l'activité  humaine: exploitation forestière et agriculture de montagne. La forêt alterne avec les prairies allant des prés de fauche du fond de la vallée jusqu'aux pâturages d'altitude (hautes chaumes). Les parcelles forestières sont généralement bien visibles depuis le vallon, assez ouvert, de Breitenbach, mais également depuis des sites très fréquentés comme le sommet du Petit-Ballon, ou, plus loin, le Hohneck ou le Gaschney.

2.8 Richesses culturelles.

L'histoire de la forêt de Breitenbach, comme celle de toute la forêt vosgienne est liée à celle des fermiers qui ont toujours lutté pour agrandir leurs pâturages. Les crêtes ont certainement été occupées par les marcaires dès le 9ème siècle. Selon Ochsenbein, la ferme Brandenbuhl, enclavée dans la parcelle 24, "pourrait bien être un des plus anciens lieux de fermage des Vosges".

Les seuls vestiges que l'on trouve en forêt sont ceux de la guerre de 1914-1918. (voir § suivant)

  2.9 Sujetions diverses.

Dégâts des guerres.

La forêt de Breitenbach a énormément souffert durant la guerre de 1914-1918. Le front s'est stabilisé en 1915 sur une ligne allant du Linge au Petit-Ballon et il y eut de violents combats au Reichsackerkopf et au Hilsenfirst. De nombreux peuplements ont été entièrement détruits et reconstitués après la guerre.

On trouve de très nombreux vestiges d'ouvrages militaires de cette époque: tranchées, casemates, bunkers, souterrains.

Le 9 février 1926, une surface de 1 Ha 20 a été distraite du régime forestier en parcelle 17 pour permettre l'installation du cimetière militaire allemand du Krähenberg.

- Plan d'Occupation des Sols.

Le POS approuvé en date du 3 septembre 1979 et révisé le 7 mai 1986 classe toute la forêt en zone ND, espaces naturels.

SOMMAIRE   FORET    

2.10 Statuts et règlements pour la protection du milieu se superposant au régime forestier.

Réglementation des Boisements.

La réglementation des boisements est en cours d'élaboration. Un Arrêté Préfectoral du 18 Octobre 1994 a institué une Commission Communale d'Aménagement Foncier.

Parc.

La Commune de Breitenbach se situe dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, dont le siège est à Munster.

Suite, cliquez sur la feuille....